Amandine Pons, diplômée Chimie ParisTech (promo 2014) lauréate du programme des bourses L’Oréal Unesco pour les femmes et la science

 

Bravo à Amandine Pons (promo Chimie ParisTech 2014), lauréate du programme des bourses L’Oréal Unesco pour les femmes et la science, programme qui identifie et récompense chaque année de jeunes chercheuses talentueuses. Amandine Pons est ainsi saluée pour ses travaux autour des propriétés du cyclopropane et du fluor, qui ont in fine pour objectif de créer de nouveaux médicaments plus actifs.

 

Après avoir obtenu son diplôme d’ingénieur à Chimie ParisTech, Amandine a fait le choix de continuer thèse, au sein de l’équipe "Synthèse de Biomolécules Fluorées" du Laboratoire COBRA (Chimie Organique, Bioorganique, Réactivité et Analyse - UMR 6014) à Mont Saint Aignan dans le cadre d’un financement du Laboratoire d’Excellence SynOrg.

 

Sa thèse "Nouvelles méthodes d’accès catalytiques et énantiosélectives aux cyclopropanes fluorés", Amandine Pons la résume ainsi « Le cyclopropane est un petit motif moléculaire qui constitue une sorte de « brique » commune à plusieurs molécules différentes et qui permet d’augmenter leur activité biologique, comme par exemple dans le cas d’anticancéreux ou d’antidiabétiques. L’atome de fluor quant à lui, est très important dans l’industrie pharmaceutique car il permet d’améliorer l’efficacité des médicaments en modifiant certaines de leurs propriétés physico-chimiques (il est d’ailleurs présent dans environ 30% des médicaments). Le but de ma recherche consiste donc à associer les propriétés du cyclopropane et du fluor pour créer de nouveaux médicaments plus actifs ».

 

Amandine est actuellement en stage pour 6 mois dans le laboratoire du Pr. André B. Charette à l’Université de Montréal (Canada), pour adapter la méthodologie qu’elle a développé, à la chimie en flux continu.

 

En savoir plus sur les bourses L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science :

 

Créées en 2007, les Bourses françaises L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science ont pour but de promouvoir la participation des jeunes femmes dans la science. Ce programme identifie et récompense de jeunes chercheuses talentueuses dans les sciences formelles, les sciences du vivant et de l’environnement, les sciences de la matière, les sciences de l’ingénieur et technologiques. Les montants alloués sont 15 000 euros pour les doctorantes et 20 000 euros pour les post-doctorantes