Participation aux journées-conférences O21 du Monde: le développement durable à l’honneur à Chimie ParisTech

 

Le monde organisait ce weekend deux journées de conférence O21  dont l’université PSL était partenaire,avec les interventions de Cédric Denis-Rémis, vice-président Innovation, entreprenariat et développement de PSL, Karol Beffa, compositeur et maître de conférences à l’Ecole Normale Supérieure, Cécile Bulle, responsable de l’incubateur de la fondation Paris-Dauphine. 
Avec pour fil conducteur, les 17 Objectifs de Développement Durable de l’ONU (ODD),  l’université PSL a proposé des ateliers  participatifs animés par  Antoine Levrier, élève ingénieur en 2ème année de Chimie ParisTech afin de faire découvrir au public comment une équipe pluridisciplinaire est forte de compétences orientées solutions pour répondre aux enjeux du développement durable.

Retour sur deux journées de médiation autour du développement durable.
D’abords, quels sont ces 17 objectifs ?  Les objectifs de développement durable ont été adoptés par les dirigeants du monde entier lors d’un sommet des Nations Unies de Septembre 2015, avec pour objectif qu’ils soient résolus en 2030. Ils sont un appel à l’action de tous les pays – pauvres, riches et à revenu intermédiaire – afin de promouvoir la prospérité tout en protégeant la planète. Ils reconnaissent que mettre fin à la pauvreté doit aller de pair avec des stratégies qui développent la croissance économique et répondent à une série de besoins sociaux, notamment l’éducation, la santé, la protection sociale et les possibilités d’emploi, tout en luttant contre le changement climatique et la protection de l’environnement.
Retrouvez les 17 objectifs ODD de l’ONU ici


Des ateliers pour sensibiliser le public et proposer des solutions.
Ces journées ont donc été l’occasion de parler des 17 objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU pour Antoine Levrier, animateur et médiateur de ces ateliers. L’élève-ingénieur a sensibilisé le public à la diversité des enjeux du développement durable et le public a pu se rendre compte que toutes les disciplines peuvent fournir des solutions  pour contribuer à ces objectifs et qu’il n’est pas indispensable d’être dans le domaine scientifique pour s’y engager.

Le principe de ces ateliers ? Après le temps didactique de présentation des objectifs du développement durable, succède le temps de l’action : trouver des solutions pluridisciplinaires concrètes à une problématique précise à partir des compétences réelles ou envisagées de chaque participant. Cette perméabilité entre les objectifs de l’ONU et la mise en situation de problématiques concrètes à résoudre offre la plus-value à ces échanges et font des participants de véritables acteurs du développement durable. Ainsi, l’animateur distribue à chaque table, de façon arbitraire, une fiche ODD avec une mission de recherche de solution concrète à une situation précise contextualisée en lien avec cet ODD. Les participants construisent sous forme d’échanges conversationnels une ébauche de solution pluridisciplinaire en s’appuyant sur leur profession ou formation actuelle pour les plus âgés ou sur une profession envisagée pour les plus jeunes ou ceux qui sont en conversion. Enfin, après quelques minutes,  les participants rédigent une proposition de solution.


L’organisation de ces journées fait aussi écho à l’engagement de l’université PSL comme tête de réseau du réseau SDSN France (Sustainable Development Solutions Network), avec Kegde et l’Université de Cergy Pontoise. Le SDSN a pour missions de mobiliser la communauté scientifique et les différents acteurs de la société civile, associatifs, politiques autour des objectifs de développement durable. 


Retrouvez plus de détails sur l’engagement de l’Université PSL dans le SDSN.