La recherche en chimie mobilisée sur la question du changement climatique

 

A l’occasion du déplacement du Président de la République en Chine, Christian Lerminiaux directeur de Chimie ParisTech participait à  la delegation scientifique accompagnant Emmanuel Macron dans cette mission orientée autour des questions d’innovation spatiale et du changement climatique.

 

            Cette visite qui a notamment été l’opportunité de conclure de nombreux contrats commerciaux, a permis de prendre la parole sur les questions environnementales. C’est dans ce cadre, qu’une table ronde du GIEC autour du changement climatique, préoccupation commune des gouvernements chinois et français,  a été organisée en présence du Président de la République.

 

Cette table ronde a été l’occasion d’une prise de parole de LI FANGJIA étudiante à Chimie Pekin (Institut Franco-chinois fruit d’une collaboration entre BUCT et dix écoles de la FGL), qui a exposé comment la chimie combat les questions de changement climatique.

 

 

Notre étudiante a ainsi pu exposer devant ce panel, les grands apports de la chimie à la question environnementale et les challenges d’innovation que cela représente. La chimie adresse ce sujet et y apporte en effet de nombreuses solutions.

 

L’étudiante du panel a ainsi cité quelques exemples à travers la recherche réalisée à Chimie ParisTech :


1) Le génie chimique est déjà et sera un élément puissant dans la mise en œuvre d’une énergie verte durable – par exemple dans les technologies à faible émission de carbone, dans les technologies photovoltaïques de pointe, dans la technologie des piles à combustible et dans les batteries de nouvelle génération.

 

  2) La chimie est un outil clé dans les technologies de recyclage des déchets, la R&D en chimie développe par exemple des technologies de pointe dans le recyclage des DEEE (Déchets, Equipements Electriques et Electroniques), la destruction de déchets complexes provenant d’objets de haute technologie tels que les téléphones mobiles, les tablettes et les ordinateurs. Une chaire de recherche Mines Urbaines est ainsi portée par Chimie ParisTech et l’organisme national Eco-système.

 

3) La chimie permet également la création, et la production de matériaux clés de haute technologie pour aller vers une planète plus verte, comme c’est le cas par exemple avec les polymères modifiés. La production de ces polymères sera moins polluante et leur recyclage plus aisé.

 

Pour en savoir plus sur la démarche de chimie verte, nos grands sujets de recherche liés à l’environnement, échanger avec nos chercheurs, n’hésitez pas à nous contacter.