Inauguration de Chimie Pekin, la formation d’ingénieurs chimistes à la française en Chine

 

Après sa première rentrée en septembre dernier, Chimie Pekin a été inaugurée mercredi 11 janvier par la Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et l’Innovation, Mme Frédérique Vidal à l’occasion du déplacement du Président de la République en Chine.

 

 

Cette cérémonie s’est déroulée à l’Ambassade de France en Chine, en présence de représentants des partenaires français et chinois : Professeur TAN Tianweï, Président de The Beijing University of Chemical Technology et Christian Lerminiaux, Directeur de Chimie ParisTech qui représentait le consortium d’écoles d’ingénieurs de la Fédération Gay Lussac.

 

Chimie Pekin, 9e Institut Franco-chinois est en effet le fruit de la collaboration entre BUCT (Beijing University of Chemical Technology) et le consortium de la Fédération Gay-Lussac entamée il y a près de 4 ans.

 

Les soixante étudiants chinois de cette première promotion ouvrent  donc la voie de ce cursus à la française,  qui conduira, en 6 ans à l’obtention d’un diplôme Chinois  de grade master ayant vocation à être accrédité par la Commission du Titre d’Ingénieur et admis par l’Etat Français.

 

Plus en détails, les  enseignements  sont  délivrés  par  6 professeurs  de  classes  préparatoires  (détachés  par  l’Éducation  nationale  et/ou  sous  contrat  local),  puis  durant  le  cursus  ingénieur, par des professeurs de 10 écoles du Consortium Gay Lussac,  et  par  des  professeurs  chinois.  À  terme,  Chimie  Pékin  comptera  une équipe  d’une  dizaine  de permanents Français et d’une vingtaine de permanents Chinois.

 

Ce projet s’inscrit dans une dynamique forte de partenariats menés avec les écoles de Chimie en Chine. Elles sont en effet particulièrement investie dans des collaborations avec deux instituts franco-chinois : Chimie Pékin et l’IFCEN, l’Institut sino européen pour les énergies propres et renouvelables (ICARE) à Wuhan, le programme mené avec  East China University of Science and Technology à Shanghai (Ecust), Chimie ParisTech a également mis en place un double diplôme de Master avec l’université de Shanghai Jiao Tong.