Anouk Galtayries devient President-Elect de l’IUVSTA - International Union for Vacuum Science, Technique and Applications

 

Anouk Galtayries  (Institut de Recherche de Chimie Paris) vient ainsi d’être nommée à la tête de l’IUVSTA (International Union for Vacuum Science, Technique and Applications).

L’IUVSTA est une union internationale de sociétés savantes qui met l’accent sur la promotion, la diffusion et l’enseignement des sciences et technologies des matériaux, procédés, surface et interfaces produisant ou utilisant les technologies du vide.

 Union des 33 sociétés nationales du vide dans le Monde, à l’image de la Société Française du Vide qu’elle préside actuellement (www.vide.org), l’IUVSTA est donc une fédération internationale, multidisciplinaire qui représente une communauté de plusieurs dizaines de milliers de chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs, commerciaux et techniciens en chimie, physique, et science des matériaux. Les actions de cette union ciblent :

- l’organisation et le soutien à des colloques internationaux sur des sujets innovants,

- le développement d’actions de formation de haut niveau,

- la remise de bourses co-sponsorisées à de jeunes chercheurs prometteurs de pays en développement,

- l’organisation de sa conférence internationale triennale IVC (International Vacuum Congress) regroupant 2500 personnes environ, comme à Paris en septembre 2013 et à Busan (Corée du Sud) en août de cette année,

- la remise des prix IUVSTA, au cours de la conférence IVC, à des chercheurs confirmés (2 chercheurs français ont déjà obtenu ce prix, Albert Fert en 2007 et Jean-Marie Dubois en 2016).

Outre un bureau et des présidents de comités, l’IUVSTA s’appuie sur 9 divisions scientifiques couvrant les sciences et technologies des matériaux, des surfaces et interfaces (y compris les biointerfaces), les procédés, et les sciences du vide. Anouk Galtayries a dirigé la division Biointerfaces pendant 3 ans de 2010 à 2013.

 Au cours de son mandat de President-Elect, Anouk Galtayries a pour objectif de faire progresser la visibilité de cette Union internationale scientifique et technologique forte, en phase avec les thématiques scientifiques et sociétales du 21ème siècle, cela passe par :

- des efforts dans la communication avec les outils d’aujourd’hui,

- des appels à soutien financier de sociétés à vocation internationale,

- une structuration d’une offre de cours (short courses) en anglais dans les grands rendez-vous internationaux (conférences, écoles d’été, etc.),

- une proposition de thématiques plus transversales pour animer les activités des divisions scientifiques (eau, énergie, pollution, protection, santé etc.),

- une diversité plus grande dans les nominations top-down de l’Union (genre, âge, formation disciplinaire et fonctions professionnelles).

Rendez-vous à l’été 2017 au congrès européen des Sciences des Surfaces (IUVSTA/Eur Phys Soc) à Szeged en Hongrie (ECOSS-33, www.ecoss2017.org) et en novembre 2017 à la conférence internationale sur les films minces (IUVSTA/Indian Vac Soc) à New Delhi en Inde (ICTF-17, http://www.ivsnet.org/ictf/ICTF17/).