Les témoignages

 

Swann | Promotion 2011

J’ai été séduit par la chimie lorsqu’en classe de Terminale, j’ai participé aux Olympiades nationales de la chimie (dont le thème était « Chimie et Habitat »), qui m’ont fait découvrir de nouvelles perspectives dans ce domaine, qui était pour moi cantonné au titre de science expérimentale peu novatrice et aux débouchés limités.

Ainsi convaincu par cette « nouvelle chimie » qui finalement touche presque tout ce qui nous entoure, je me suis lancé sur cette voie en suivant les deux années de classes préparatoires PCSI-PC, pour intégrer Chimie ParisTech en 2008. Ma principale motivation fut le rapprochement présenté de la théorie et des applications ainsi que les enseignements dispensés sur l’énergie, sans oublier la notoriété et la localisation de l’école.

Les cours proposés à Chimie ParisTech couvrent l’ensemble du secteur de la chimie : des matériaux aux procédés en passant par la chimie organique. La théorie glisse au fur et à mesure vers la pratique et la spécialisation. Personnellement, j’ai choisi la spécialité « Energies renouvelables » qui m’a permis d’asseoir mes connaissances scientifiques dans les domaines du photovoltaïque et de l’hydrogène.

Si le cœur de l’enseignement réside dans les amphithéâtres, d’autres modes d’apprentissage sont utilisés. Je pense notamment au projet transdisciplinaire de première année, qui permet de s’affranchir de la logique systématique de classe préparatoire, afin de pouvoir définir soi-même les limites d’un projet sur un thème donné et d’apprécier le travail en équipe. Ayant travaillé sur « l’Approvisionnement en énergie solaire d’un village reculé du monde », je suis certain que cette expérience me sera utile dans ma carrière future.

Au-delà des cours scientifiques, Chimie ParisTech offre aussi une formation managériale. Par exemple, une bonne partie de ma dernière année a été consacrée à la rédaction d’un plan d’affaires intégral sur un produit innovant. Encadrés par des professionnels, nous sommes projetés au cœur des problématiques pour un apprentissage interactif et dynamique, qui se solde par une soutenance du projet devant un jury.

La vie associative de Chimie ParisTech est aussi très vive et chacun peut y trouver son compte en participant ou en organisant les activités. Ainsi, j’ai assumé le rôle de président du Bureau des élèves. Cette expérience unique et haute en couleurs m’a permis d’apporter mon concours à la vie de l’école et d’apprendre à concevoir et mettre en place des projets concrets en interagissant avec de nombreux acteurs.

Maintenant, je réalise mon projet de fin d’études entre la France, la Suède et la Norvège dans le domaine des piles à combustibles. Je découvre ainsi la coopération scientifique internationale. En marge de mes synthèses et expériences, j’ai aussi participé pour le compte du LECIME à l’organisation d’un colloque international sur les carbonates fondus, touchant à des thématiques telles que la capture de dioxyde de carbone, les matériaux de piles à combustible et les milieux réactionnels.

L’année prochaine, je projette de poursuivre un master spécialisé franco-chinois dans le management international de l’énergie afin de compléter ma formation. L’admissibilité acquise, la signature d’un partenariat avec une entreprise désireuse de me confier une mission sur les problématiques énergétiques me permettra d’entériner mon admission.

Swann
Swann

Partagez cette page :